(dé)Tournée Minérale

Projet novateur visant à collecter des fonds pour soutenir la recherche scientifique et lutter contre le cancer, la Tournée Minérale a rencontré un franc succès lors de sa première édition l’an dernier, avec près de 120 000 participants inscrits. L’idée est en effet séduisante ; suspendre sa consommation d’alcool pendant un mois – ce qui soulage le foie et le portefeuille – et de plus, pour soutenir une bonne cause !

Ce qui me chiffonne cependant, c’est le semblant de prise de conscience collective de la problématique d’une consommation banalisée d’un produit, souvent plébiscité et profondément ancré dans les mœurs.  Certes chacun peut dès lors réaliser l’ampleur de sa propre consommation d’alcool (et parfois de la difficulté à la gérer), mais le contexte dans lequel cette prise de conscience se déroule est tel que l’impact d’une réelle remise en question me semble compromis.  Pratiquer l’abstinence pour soutenir une bonne cause, c’est pour moi passer à côté de la vraie question ; celle de la consommation.

On peut lire sur le site de la campagne :

« Tournée Minérale n’est pas une solution en cas de consommation problématique. Tu t’interroges sur ton rapport à l’alcool ? Adresse-toi à un professionnel de la santé ou à une association spécialisée. »

Pourtant aucun lien utile n’est référencé (hormis ceux des sponsors officiels, fournisseurs de cadeaux/récompenses…), manquant là une occasion en or de faciliter l’accès à des ressources, voire à une prise en charge pour ceux qui en ressentiraient le besoin.

En conclusion cette Tournée Minérale est somme toute un beau projet permettant de soutenir une noble cause, mais qui nous montre surtout que la problématique de l’alcool n’est partout que trop présente…

 

Par Bryce Vandystadt